Véloroute voie verte et équitation

Session publique du 26 septembre 2018

Question d’actualité de Thibault BAZIN:

Conseiller départemental du canton de Lunéville-2

Monsieur le président,

Lors de la commission permanente de juillet, l’assemblée départementale lançait le processus de réalisation du dernier tronçon de la vélo route-voie verte « Charles le Téméraire ». Ce dernier tronçon entre Méréville et Gripport permettra aux cyclotouristes de relier Luxembourg à Lyon. C’est assurément une bonne nouvelle pour le développement du cyclotourisme en Meurthe-et-Moselle.

Toutefois certains acteurs de terrains s’inquiètent. En effet, les cavaliers de ce territoire empruntent très régulièrement cet itinéraire et craignent d’en être exclus une fois la véloroute achevée. La presse locale s’en est fait l’écho.

Monsieur le président, exclure les cavaliers enverrait un très mauvais signal, d’autant plus que de nombreux chevaux ne sont aujourd’hui plus ferrés et pourraient donc emprunter la véloroute sans l’endommager. Pour les chevaux ferrés, la promotion de la diversité des modes doux devrait nous inviter à prévoir les aménagements adéquats en bordure de la vélo-route, ce qui permettrait aux cavaliers de cohabiter en bonne intelligence avec les cyclistes.

Aussi, pouvez-vous nous dire si le département permettra aux cavaliers de continuer à emprunter cet itinéraire ?

Thibault BAZIN