Dénomination pour l’esplanade du Château de Lunéville

Session publique du 26 septembre 2018.

Question d’actualité de Thibault BAZIN:

Conseiller départemental du canton de Lunéville-2

Monsieur le Président,

Avec le lieutenant-colonel Dubreuil, le Chef de Corps du 53ème régiment de transmissions, nous vous avons soumis une idée de dénomination pour l’esplanade, côté jardins des Bosquets du Château de Lunéville.

De par son histoire et son rayonnement, le Château a toujours eu au fil des années une relation étroite avec l’Armée dès le XVIIIème siècle. En effet, en 1766, le Roi de France Louis XV le fit transformer en caserne et cette dimension militaire s’accentuera de la Révolution jusqu’à sous la IIIème République. A la suite du Traité de Francfort en 1871, Lunéville devient alors une ville frontière et son importance militaire s’est vu renforcée. A la veille de la Grande Guerre, Lunéville devient la “cité cavalière“ et héberge la 2ème Division de Cavalerie et ses unités. La ville compte alors huit casernes, son château y compris. En 2000, le Conseil Départemental rachète le Château de Lunéville, mais une partie appartient encore au Ministère de la Défense, jusqu’à la signature le 17 mars 2017 de l’acquisition de partie militaire du Château.

Aujourd’hui, la ville compte le 53e régiment de transmissions, jeune régiment créé en 1968 à FRIBOURG. Le régiment déménage en 1993 pour LUNEVILLE où il devient le régiment de transmissions de la force nucléaire HADES avant d’intégrer la brigade de transmissions et d’appui au commandement puis le commandement des systèmes d’information et de commandement. Comptant un millier de personnes, ce régiment est considéré comme le plus gros employeur de la ville. Le 53e régiment de transmissions déploie les systèmes d’information et de commandement (SIC) pour une force déployée en opération, dans un cadre national ou multinational, au profit des grands commandements de l’armée de Terre. Régiment de pointe dans la réforme « au contact » de l’armée de terre, cette unité expérimente actuellement le futur système d’armes de la composante SIC du programme SCORPION. Le régiment arme à ce titre une compagnie supplémentaire, la Compagnie d’Exploitation des Réseaux Scorpion (CERéS), créée le 15 juin 2017. Sur le plan national, le 53e RT participe activement à la montée en puissance des réserves en se classant deuxième dans l’organisation de la Formation Militaire Initiale du Réserviste (FMIR), illustration concrète de son lien fort avec la population. Pleinement reconnu pour sa capacité opérationnelle, le 53e régiment de transmissions a ainsi massivement participé à toutes les opérations extérieures majeures de ces dix dernières années :

  • 2009 : PAMIR, TRIDENT, DAMAN
  • 2010 : PAMIR, TRIDENT, DAMAN, LICORNE
  • 2011 : HARMATTAN, DAMAN, TRIDENT,
  • 2012 : LICORNE,
  • 2013 : SERVAL, PAMIR,
  • 2014 : SERVAL, DAMAN,
  • 2015 : BARKHANE, SANGARIS, TAMARIN.
  • 2017 : BARKHANE, CHAMMAL, HARPI, forces de présence et de souveraineté en POLYNESIE.
  • 2018 : DAMAN, LYNX, CHAMMAL.

Il sera à nouveau engagé début 2019 sur le théâtre BARKHANE. Enfin, la plupart des cérémonies officielles d’importance qui ponctuent les dates marquantes de la vie du régiment (passations de commandement, fête d’arme, départ de détachements majeurs pour une opération extérieure) se déroulent dans ce cadre prestigieux, concrétisant un peu plus encore l’attachement réciproque de la ville et de cette unité.

Au vu de l’importance symbolique du lieu, nous venons donc vous demander si le Conseil Départemental peut nommer l’esplanade, côté jardin des Bosquets du château de Lunéville : “Esplanade du 53e régiment de transmissions“ ou « esplanade des armées françaises ».

Thibault BAZIN