Conséquences du rapport Marx en Lorraine

 


Session publique du 26 septembre 2018.

Question d’actualité de Luc BINSINGER:

Conseiller départemental du canton de Jarville-la-Malgrange

Monsieur le Président,

 

Wenn du zu schnell sprichst, du duschst dich una stchtrinssée !

Quand tu parles trop vite, tu te prends une bonne averse !

Cette expression en francique rhénan, dénommée platt en Moselle Est, est là pour illustrer la suite et la fin du feuilleton que vous avez voulu initier cet été, histoire de tenter un énième buzz médiatique !

Tantôt une fusion avec la Moselle, tantôt un grand département “Lorraine” quand il vous fut remarqué l’oubli de la Meuse et des Vosges, vous vous êtes engouffrés dans la brèche ouverte par un gouvernement tatillon suite à la publication du rapport du Préfet Marx sur l’avenir de l’Alsace.

Le premier mandat de la région Grand Est imposé par le gouvernement Hollande n’est pas achevé que déjà, on souhaite un nouveau bouleversement institutionnel. Quelle crédibilité pour les collectivités territoriales aux côtés des Länder allemands, aux provinces belges ou au Luxembourg si nous modifions une nouvelle fois nos périmètres et nos compétences ?

Monsieur le Président, après avoir été l’ire côté vosgien et moqué côté mosellan, comment comptez-vous co-construire au sein de notre Grande Région et sur quelles thèmes imaginez-vous parvenir à des partenariats solides pour faire enfin progresser notre département ?

Edé ! besch nexte mol !

Luc Binsinger